Afrique/France : Tenue prochaine à Brazzaville d’un atelier sur la coopération sanitaire avec les pays à ressources limitées.

Brazzaville, 16 Mai (ACI) – Le Premier ministre congolais, chef du gouvernement, M. Anatole Collinet Makosso, en sa qualité de l’académie des sciences d’outre-mer (Asom), va présider, du 17 au 18 mai prochain à Brazzaville, la réunion de réflexion des membres africains de l’académie nationale de médecine de France.

Selon un draft programme parvenu à l’Agence congolaise d’information (Aci), l’académie de médecine a, récemment, rédigé un rapport sur la coopération sanitaire de la France avec les pays à ressources limitées.

 Ce rapport rappelait son  passé de coopération. Il notait qu’en dépit de financements importants, d’une expertise en santé unanimement reconnue et de partenaires désireux de collaborer efficacement avec la France, leur engagement n’est plus perçu à la hauteur des attentes de ces pays.

D’après ce même document, il s’emblait ainsi nécessaire d’apporter des améliorations à ce partenariat à travers une stratégie d’ensemble associant efficacement une mise en œuvre et un suivi des politiques scientifiques, administratives, techniques et éthique définies en commun.

L’académie de médecine, souligne-t-on, a sollicité l’avis de ses membres originaires d’Afrique sur les moyens à établir pour répondre à ce constat et permettre une meilleure mise en considération des souhaits et stratégies africaines en matière de santé dans ces différents aspects de recherche, de soin et de formation.

Ce processus permettra de fructueux les échanges sur l’amélioration du partenariat entre la France et les pays d’Afrique francophone, dans la suite logique de leurs relations historiques rénovées, à l’aide d’une gouvernance s’appuyant sur un mécanisme consultatif franco-africain dans les domaines prioritaires de la coopération, permettant de partager les enjeux scientifiques et diplomatiques de l’aide au développement en santé dans l’intérêt supérieur des populations des pays à ressources limitées.

La première session de réflexion de cet atelier portera sur « Les grands problèmes de santé africains et leur déclinaison mise en perspective dans un contexte mondial   et environnemental ». La deuxième session planchera sur  « les éléments de gouvernance de l’interface entre l’Afrique et la France : échelle centrale, régionale et locale ? »  Enfin la troisième session de réflexion va débattre sur « les  politiques publiques : formation, soins, recherche et système de santé ». 

Cette réflexion va se tenir entre les membres africains de l’Asom, avec la participation, à titre d’observateurs des auteurs du rapport, a-t-on précisé. (ACI/Blanchard Boté)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner