Congo/Education : Une quarantaine d’élèves transhumants autorisée à passer le Bepc session de 2024

Brazzaville, 08 Juil (ACI) – Le ministre de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Jean Luc Mouthou, a autorisé, le 7 juillet à Brazzaville, les 44 élèves évoluant à l’école privée Jean Paul Sartre dans le 7e arrondissement Mfilou, pris en flagrant délit de transhumance, à affronter les épreuves écrites du Brevet d’étude premier cycle (Bepc), session de 2024, prévue le 9 juillet, sur toute l’étendue du territoire national.

Le promoteur de l’école Jean Paul Sartre, M. Bidier Bavid, a, en effet, inscrits ces élèves au centre de Vindza, dans le département du Pool. Les services de sécurité les ont interpelés dans l’enceinte de l’école privée « Koubayet » dans le premier arrondissement, Makélékélé où ces élèves avaient passé une nuit avant leur départ pour Vindza.  

Les 44 élèves autorisés à participer au Bepc

Après les explications de toutes les parties le ministre en charge de l’enseignement a pris la décision de mettre à la disposition de ces élèves une salle avec une sécurité renforcée pour permettre à ces enfants de composer.

Le ministre a, également, ordonné la fermeture de l’école Jean Paul Sartre l’année prochaine et sanctionné le directeur du Ceg de Vindza pour avoir inscrit des élèves physiquement absents dans son établissement.

A l’issue de cet échange, M.  Marien Moupépé, un des parents de ces élèves s’est dit satisfait de la décision du ministre, pour avoir agi en bon père de famille.

Les services de polices sont à la recherche du promoteur de l’école Jean Paul Sartre, en fuite dans la nature, a-t-on appris. (ACI/Blanchard Boté)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner