Site icon Agence Congolaise d'Information

Congo/Hcr : Mise en place d’un outil pour répondre à l’afflux des réfugiés

Les participants à l'atelier national pour la validation du plan de contingence

Brazzaville, 17 Oct (ACI) – Les participants à l’atelier national pour la revue et la validation du plan de contingence, réfléchissent sur la mise en place d’un outil devant permettre de préparer et de répondre aux besoins des populations d’accueil et des réfugiés en cas de nouvel afflux.

Cet atelier national, qui se tient du 17 au 18 octobre à Brazzaville, a pour but d’élaborer le plan de contingence pour un afflux de réfugiés. Ce plan va permettre de mieux se préparer pour répondre, efficacement et rapidement, dans l’éventualité d’un afflux, comme il a été le cas en janvier 2021 et en août 2022, respectivement dans les départements de la Likouala et du Pool.

«Cet outil apportera de la prévisibilité dans nos actions, dans une situation de réponse en s’assurant du renforcement des actions de développement, dans les zones potentielles d’afflux, et d’urgence si ces mesures ne sont pas suffisantes. Il permettra ainsi d’atténuer la pression liée à un afflux de réfugiés sur les populations et les autorités d’accueil des demandeurs d’asile», a expliqué, la représentante de Haut-commissariat pour les réfugiés au Congo (Hcr), Mme Anne-Elisabeth Ravetto, à l’ouverture de cet atelier.  

Photo de famille des participants

Poursuivant son propos, la représentante a souhaité qu’au sortir de cet atelier, qu’une feuille de route soit élaborée pour répondre de façon durable aux éventuelles situations d’afflux de réfugiés. Mme Ravetto a, par ailleurs, signifié que cette conjugaison des efforts, chacun dans son rôle et conformément à son mandat, se fonde sur les principes de «ne pas nuire» et de «ne laisser personne derrière».

Elle a rappelé, à cette occasion, que dans le village de Moungoungui, dans la Likouala, des Congolais ont généreusement accueilli des réfugiés centrafricains, fuyant la crise post-électorale de 2021. Cette approche a permis d’intégrer les nationaux et les réfugiés dans les listes des bénéficiaires du projet Lisungi.

De même, l’année dernière, dans le secteur de l’Education, les nouveaux arrivants, fuyant la violence à Kwamouth, en République Démocratique du Congo (Rdc), ont été retenus pour bénéficier de l’assistance, dans le cadre du Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (Praased), a-t-elle ajouté.

Mme Ravetto a salué et encouragé l’hospitalité et la solidarité dont font preuve l’Etat et le peuple congolais, depuis de nombreuses décennies, à l’endroit des dizaines de milliers de personnes qui ont trouvé asile en République du Congo.

Plusieurs partenaires assistent à cet atelier à savoir, les cadres de l’Etat, du Hcr et leurs partenaires opérationnels, techniques et financiers, ainsi que les représentants des niveaux décisionnaires ou opérationnels, des services gouvernementaux concernés, du système des Nations Unies, des Ong, de la société civile, des organismes de développement et du secteur privé, des bailleurs de fonds, des donateurs. (ACI/Nadège Makoubama)

Quitter la version mobile