Congo/Société : La jeunesse recommande au gouvernement de mobiliser une cagnotte nationale de solidarité

Brazzaville, 11 juin (ACI) – Les participants au Dialogue intergénérationnel décentralisé (Did), organisé les 8 et 9 juin à Brazzaville par la dynamique « Po na Ecolo », ont recommandé au gouvernement de mobiliser une cagnotte nationale de solidarité pour le financement des projets et l’employabilité des jeunes.

Selon eux, cette cagnotte pourrait être alimentée par 10 % des émoluments des compatriotes bénéficiant d’un salaire supérieur à un million de francs CFA, notamment les cadres supérieurs, les membres du gouvernement, les députés, les sénateurs, les préfets et sous-préfets, les magistrats, les maires, les conseillers du président de la République, les collaborateurs du Premier ministre, ainsi que les membres des institutions constitutionnelles.

Ils ont également proposé d’organiser une soirée de levée de fonds avec les multinationales, les entreprises privées, les fondations, les donateurs et autres acteurs économiques.

Une fois collectés pendant une année, sur la période allant d’août 2024 à août 2025, ces fonds seront mis à la disposition des organes existants, tels que l’Agence de développement des petites et moyennes entreprises (Adpme), le Fonds d’impulsion, de garantie et d’accompagnement (Figa), le Fonds national d’appui à l’employabilité et à l’apprentissage (Fonea) et bien d’autres.

La jeunesse au dialogue intergénérationnel décentralisé

Au cours de ces deux journées, les jeunes ont été édifiés sur plusieurs sous-thèmes par des experts en matière d’employabilité et des chefs d’entreprise. Parmi les thèmes abordés, on peut citer le passage du salariat à l’entrepreneuriat, les défis de la transition, la lutte contre les violences juvéniles, l’intégration des femmes dans des environnements masculins, comment bénéficier du soutien du Figa, et les réformes nécessaires dans l’enseignement technique.

Avant ce dialogue, le coordonnateur général de la dynamique « Po na Ecolo », M. Digne Elvis Okombi Tsalissan, avait lancé un appel à projets au cours d’une conférence de presse, afin d’être plus concret.

Des centaines de jeunes venus de plusieurs quartiers de Brazzaville ont pris part à ces assises et ont eu le privilège de soumettre chacun leur projet à travers des fiches d’identification de projet. L’appel à projets se poursuivra dans les arrondissements de Brazzaville et dans les départements pilotes de la Bouenza, des Plateaux et de la Lékoumou, a-t-on appris.

Le dialogue intergénérationnel décentralisé consiste à donner l’opportunité aux jeunes de transformer leurs idées en projets concrets et de se lancer dans un processus d’incubation et d’impulsion, en vue d’en apprécier la pertinence et de bénéficier d’un accompagnement selon les besoins.

Ce dialogue a été organisé sous le thème : « L’écosystème national face à l’implémentation des projets et initiatives : emplois, auto-emploi et insertion des jeunes », a-t-on rappelé. (ACI/Audrey Sounguika)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner