Kouilou/Société : La population édifiée sur la dissémination des rapports de l’Itie

BRAZZAVILLE, 02 JAN (ACI) –  Le préfet du département du Kouilou, M. Paul Adam Dibouilou, a édifié, le 30 décembre 2022 à Loango, la population de sa circonscription administrative à la dissémination des rapports de l’Initiative de transparence dans les industries extractives (Itie) Congo 2019 et 2020 à Loango.

S’exprimant au cours de l’atelier de vulgarisation et de sensibilisation organisé à cet effet, M. Dibouilou, a rappelé que le pays s’est engagé dans le processus Itie depuis 2004, fournissant ainsi progressivement des efforts dans la mise en œuvre de la norme, afin de mieux intégrer dans son système de gouvernance et de gestion plus de transparence dans le secteur des industries extractives et forestières.

Pour lui, en accordant un prêt de 40 millions de dollars, la Banque mondiale qui appuie cette action, entend accompagner le gouvernement dans ses efforts visant à relever les défis de la gouvernance, a-t-il dit.

Intervenant à cette occasion, le troisième vice-président du comité national de l’Itie, M. Christian Mounzéo,  a fait savoir  que l’implication des populations dans ce processus témoigne leur engagement et leur appui au suivi de la problématique relative à la gouvernance des ressources naturelles, au regard de leur importance dans l’exécution et la réalisation des politiques de développement.

A travers cette activité, l’Itie entend susciter une appropriation de cette initiative par les administrations, les entreprises, la société civile et les populations, a-t-il notifié, soulignant que celle-ci ne saurait avancer que si elle est connue des parties prenantes, acteurs de son succès, en vertu de leurs rôles respectifs.

Selon lui, l’Itie ne saurait avancer que si, elle n’est pas connue des parties prenantes d’une part, et d’autre part, si les parties prenantes ne contribuent pas à son succès, compte tenu de leurs rôles respectifs.

L’Itie traite de la gouvernance des ressources extractives, c’est-à-dire les ressources extraites du sol, notamment le pétrole, le gaz et les mines. Elle vise non seulement à renforcer la transparence, la responsabilité et la redevabilité dans la gestion des ressources d’extraction, mais également à réduire la pauvreté et à lutter contre la corruption, a-t- il  indiqué.

Cet atelier a été organisé avec l’appui du Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp). Il a permis d’informer les citoyens sur le processus de mise en œuvre de l’Itie et sur les données desdits rapports. (ACI)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner