Congo/Education : Appel à un examen approfondi du projet Coges avant sa validation

BRAZZAVILLE, 20 JUIN (ACI) -Le directeur de cabinet par intérim du ministre de l’enseignement technique et professionnel, M. David Anga, a appelé, le 19 juin à Brazzaville, les participants à l’atelier de validation du texte portant création du Comité de gestion des établissements publics de l’enseignement technique et professionnel (Coges), de faire un examen approfondi de ce projet de texte avant sa validation.

Cet atelier ayant réuni plusieurs cadres des différentes structures impliquées dans ce travail, permettra aux participants de faire des observations et des suggestions sur ce texte portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Coges, soumis à leur appréciation pour validation.

Ce projet de texte, a déclaré M. Anga dans son discours d’ouverture de cet atelier, contribuera de façon indéniable à la modernisation de la gestion des ressources budgétaires allouées aux établissements relevant de l’enseignement technique et professionnel.

Pour améliorer l’exécution du budget et la prestation des services dans le domaine de l’éducation, notamment, dans le sous-secteur de l’enseignement technique et professionnel, le gouvernement a adopté le décret numéro 2023-1749 du 16 octobre 2023, fixant un mécanisme d’allocation des ressources basé la priorité au déblocage budgétaire pour les établissements d’enseignement technique et professionnel, indique-t-on.

Pour ce faire, la République du Congo a signé avec la Banque mondiale un accord de prêt destiné à financer le programme d’accélération de la gouvernance institutionnelle et les réformes pour un fonctionnement durable des services (Pagir), pour une période allant de 2023 à 2029 avec un coût estimé à 337 millions de dollars.

A ce titre, le ministère de l’Enseignement technique et professionnel vient de bénéficier d’un financement pour la réalisation de l’activité inscrite à la composante 5 rédaction et validation du texte COGES avec les différentes parties impliquées, conformément au programme 2024 du Pagir.

Intervenant à cette occasion, le responsable suivi et évaluation du Pagir, M. Clovin Bozire Ontsouon-Assen, a fait savoir que ce programme va exister pendant 4 ans, de 2023 à 2027. Selon lui, ce programme compte deux volets, notamment, le volet (Pifora) qui signifie en anglais programme pour les résultats et le volet (Ipf).

L’objectif de développement de ce programme est d’augmenter l’efficacité de la mobilisation des ressources nationales avec un accent particulier sur le secteur de la santé et de l’éducation, a-t-il rappelé. (ACI/Blanchard Boté)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner