Congo/Société : Plus de 100 jeunes de divers domaines reçoivent leurs certificats de fin de formation

BRAZZAVILLE, 28 JUIN (ACI) – Au total 104 jeunes de différents horizons formés dans plusieurs domaines ont reçu, le 27 juin à Brazzaville, leurs certificats de fin de formation, afin d’être insérés dans le monde professionnel et être en mesure de se prendre en charge.

Cette formation a été organisée dans le cadre de la 1ère édition de « Yekola mosala tour », un programme de formation patronné par le Haut-commissariat à la justice restaurative, à la prévention et à la lutte contre la délinquance juvénile, en partenariat avec l’Association « Les artisans de Loutassi » et le centre professionnel J.R. Technologie.

Ce programme a permis aux jeunes de suivre des formations dans plusieurs domaines professionnels, parmi lesquels la coupe et couture, la coiffure, le rebobinage industriel, la mécanique automobile, l’électricité, la pâtisserie, la menuiserie et le garnissage, la conduite automobile, l’information, le journalisme et le secrétariat de direction.

Dans le cadre de la prévention, JR Technologie a formé 245 jeunes. A l’issue de cette formation, 104 ont été évalués, dont 93 déclarés admis pour recevoir leurs certificats de fin de formation, tandis que 11 apprenants ont été recalés, soit un taux de réussite de 89,42%, a souligné la présidente de l’Association  « Les artisans de Loutassi », Mme Gislaine Matondo.

Dans le cadre de la lutte contre la délinquance, le Haut-commissariat à la justice restaurative, à la prévention et à la lutte contre la délinquance juvénile a pris en charge 74 jeunes ex-délinquants qui ont suivi la formation théorique en conduite automobile, dont le lancement de la phase pratique a eu lieu à l’issue de la cérémonie de remise des certificats, a-t-elle fait savoir.

Selon elle, la mission de ladite association est de faire bénéficier aux jeunes des formations qualifiantes et de pérenniser les formations gratuites au sein de la commune de Moungali. «Cela est le seul moyen pour éradiquer la délinquance juvénile et l’insécurité», a-t-elle expliqué.

Poursuivant son propos, Mme Matondo a dit que son association assure, pour cette couche vulnérable, la protection, la prise en charge et la promotion à l’autonomisation de cette dernière.

Pour sa part, le Haut-Commissaire à la justice restaurative, à la prévention et au traitement de la délinquance juvénile, M. Adolphe Mbou-Maba, a exhorté les jeunes à prendre conscience de leur avenir et à changer de comportement en abandonnant l’incivisme, pour leur bien-être.

Ce programme d’encadrement a débuté le 18 octobre dernier. Il sied de noter que d’autres jeunes sont en formation, et une nouvelle session va débuter le 1er juillet prochain. (ACI/Nadège Makoubama)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner