Congo/Santé : Inauguration du premier centre médical d’assistance à la procréation

BRAZZAVILLE, 20 JUIN (ACI) – Le ministre de la Santé et de la population, M. Gilbert Mokoki, a inauguré  récemment à Brazzaville, le premier Centre médical d’assistance à la procréation dénommé  « Fondation Matété »,  en vue de lutter contre l’infertilité.

Ce centre, le premier du genre, place le pays au diapason des nations avancées dans le domaine de la médecine reproductive. L’implémentation qui se fera au sein de cette structure, donnera des réponses au problème d’infertilité dont souffrent plusieurs couples. Il est doté d’appareils de dernière génération et représente une opportunité de taille pour ces couples en manque de progéniture.

La directrice générale de la fondation, Mme Alice Matete Mounoi, a dans son allocution, indiqué que ce centre représente non seulement une avancée technologique et scientifique, mais aussi un symbole d’espoir et de possibilité pour de nombreuses familles. Il contribue également à la formation des professionnels de santé et réduit de façon considérable les évacuations sanitaires vers l’étranger.

Parlant de l’utilité publique que revêt ce centre, elle a indiqué que celui-ci va offrir des soins de qualité avec humanité et compassion à tous les patients en soulignant que l’objectif est de lutter contre l’infertilité.

De son côté le manager de la fondation Matete, le Dr Ignace Julien Matete a fait la description de la fondation et de la clinique Matete devant le public venu assister à cette inauguration.

Pour sa part, le ministre de la Santé, M. Gilbert Mokoki, s’est réjoui de cette réalisation, le premier du genre,  qui consistera à lutter contre l’infertilité au Congo.

«Nous nous réjouissons de l’inauguration de ce centre qui va lutter contre l’infertilité qui est un problème qui préoccupe plusieurs couples, le centre en est donc la solution car, procréer est une recommandation divine. Je félicite la fondation pour avoir persévéré jusqu’à arriver à ce niveau » a-t-il souligné.

S’agissant des deux recommandations issues des 5ème  des journées de la Société congolaise de biologie et médecine de la reproduction (socobmer), il a dit qu’il faut un encadrement juridique, ce qui se fait avec le Parlement, le projet de loi a été initié, il va encadrer cette activité qui a plusieurs exigences sur le plan éthique, sécuritaire.

Signalant que l’inauguration de la fondation a été précédée des  journées de la socobmer à l’issue desquelles deux recommandations majeures ont été retenues par les participants à savoir, faire de la Fondation Matete, une fondation d’utilité publique ; que la fondation soit le lieu de la formation permanente pour le perfectionnement en biologie de reproduction pour les jeunes sachant.

Une rituelle traditionnelle a été organisée  pour souhaiter bon vent à ce centre, la fondation se situe dans l’arrondissement 1 Makélékélé en face de l’Orostom. (ACI/Audrey Sounguika)

Articles Similaires

DERNIÈRES PUBLICATIONS

FansJ'aime
SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner